Universitaires veulent plus de questions de justice sociale dans AAA VR Jeux

Horizon: Zero Aube

La BBC a récemment publié un article sur l'industrie du jeu et la technologie VR lors d'un rapport sur l'E3 de cette année. Ils pensaient que les jeux vidéo devaient en apprendre davantage sur les questions de justice sociale et que les femmes protagonistes des jeux devaient être dé-sexualisées encore plus qu'elles ne le sont.

utilisateur Twitter atak_jak nous a dirigés vers le Pièce de la BBC, Qui est uniquement disponible pour consultation par les résidents du Royaume-Uni Cependant, quelques-unes des citations pertinentes ont été transcrites de la pièce qui donne aux joueurs une idée de ce qu'il parlait.

In the short report covering E3, VR and video games being used as educational tools, Jeremy Bailenson from the Virtual Human Interaction Lab at Stanford University explained…

“What if every thirty minutes of playing, you had to do a thirty minute public service announcement advertisement where you become a woman and you have to experience sexual harassment as a woman. Or you become a minority and you experience some violence that is epitomized by some of the things we’re seeing today.

 

“In other words, let’s let the games be the games but — the game makers who have such power, because this medium is so persuasive, it’s one of the most persuasive medium among our youth — can we also put in some pro-social messages as they’re spending all this time playing these games?”

Bailenson isn’t alone in the use of games as a means of indoctrinating gamers with empathy. There’s a slide that’s been floating around about a “Huge Potential for Empathy”.

According to those like Bailenson, he mentions that women are forced to play hypersexualized characters, stating…

“What we have done in this lab is run a series of experiments that studies what happens to women’s view of gender when they are in this hypersexualised body that affects how they see themselves later on.

 

« L'un des objectifs de l'équipe est de persuader grands éditeurs d'inclure des expériences de l'empathie et de la diversité »

Les universitaires veulent poursuivre ce que la diapositive ci-dessus est de mentionner, en termes de « formation de préjugés inconscients » en inculquant les joueurs avec des messages sociaux spécifiques codés dans le jeu. L'idée est de commencer à changer les joueurs ainsi sont profondément ancrées avec des informations à percevoir certains aspects de la société. Ils espèrent atteindre leurs objectifs grâce à des messages conditionnels, affichés à intervalles répétitifs une demi-heure, tous conçus pour l'enseignement de l'empathie.

Bailenson goes on to say…

« Les expériences VR comme cela pourrait commencer à changer la façon de penser aux joueurs. Ébrécher les préjugés et les attitudes bien ancrées toxiques qui ont poussé tant de gens loin des communautés de jeu dans le passé « .

Selon le directeur des laboratoires de recherche VR à l'Université Standford, ce qui oblige les gens à faire l'expérience de ces injustices sociales périodiquement tout au long du jeu les rendrait moins enclins à commettre des actes de harcèlement sexuel ou l'exécution de la violence.

L'idée serait de endoctriner les joueurs à travers des jeux.

According to the BBC, the research that Bailenson and others at Stanford are doing is essential because the gaming industry treats women unfairly, and the major AAA titles hyper-sexualizes women far too much. The BBC states…

« Avec la diversité un sujet brûlant dans le secteur de la technologie, les conventions de jeu comme celui-ci ont beaucoup fait pour nettoyer leur acte, liant les babes stand et en créant généralement une meilleure atmosphère. Cela dit, trop de jeux exposés ici ont encore un long chemin à parcourir en ce qui concerne le traitement des personnages féminins avec respect.

 

« Impossible anatomies, des vêtements ridiculement oversexualised, et pas assez forts personnages féminins sont encore des choses que nous voyons encore beaucoup trop dans les grands titres du budget. »

I’m curious exactly which big budget titles they’re referencing? Most female leads in recent AAA games have been made to be sexually and physically unappealing. Characters like Aloy from Horizon, Faith de Bord de miroir, Kait de Gears of War 4, Les caractères de support femelle en Call of Duty, Et le protagoniste de Recore tous ont des conceptions sexuellement inesthétiques et ont été faits pour être aimé que pour leur personnalité et les actions.

Then again, maybe being attractive for their personalities is too sexist for today’s gaming industry.