Devin Faraci descend de Birth.Movies.Death Au milieu de l'agression sexuelle Scandal

L'allégation d'agression sexuelle portée au rédacteur en chef de Birth.Movies.Death, Devin Faraci, n'est pas entrée en scène sans controverse et l'allégation n'a certainement pas quitté les lieux sans conséquence. Faraci a annoncé qu'il se retirait de Birth.Movies.Death après avoir reconnu avoir agressé sexuellement une femme il y a plus de dix ans.

Variété's Brent Lang rapporte que Faraci a écrit «à des amis et à des lecteurs» qu'il renonce à son poste de rédacteur en chef de Birth.Movies.Death et qu'il travaillera à devenir une meilleure personne, disant ...

"Ce week-end des allégations ont été faites au sujet de mon comportement passé. Parce que je prends ces types d'allégations au sérieux je sens mon seul cours honorable d'action est de démissionner de mon poste de rédacteur en chef de Birth.Movies.Death. Je vais utiliser les semaines et les mois qui viennent travailler à devenir une meilleure personne qui est, je l'espère, digne de la confiance et la fidélité de mes amis et lecteurs ".

Cette décision intervient après que le patron de Faraci, Tim League, ait déclaré que ils seraient enquêtent sur l'affaire et avait Faraci à venir "hors ligne".

Faraci n'a jamais reconnu sa victime avec une lettre d'excuses réelle dirigée vers elle, mais au contraire, il «priait» pour le pardon et a insinué que l'acte "ignoble" peut avoir eu lieu.

Faraci a été un grand partisan du troisième vague du féminisme, en utilisant ses plateformes de médias sociaux à dogmatiquement mettre bas ceux qui ont des points de vue opposés tout en épousant les principes d'être une féministe masculine. Les choses se sont latéralement lorsque les allégations ont affirmé que Faraci était un agresseur sexuel et qu'il aurait agressé sexuellement il y a une dizaine d'années une femme.

Faraci a été souvent attaqué #GamerGate, appelant les minorités, les femmes et ceux de la communauté LGBTQ »des harceleurs» et «agresseurs», mais beaucoup soupçonnent que ce fut sa façon de projeter ses propres défauts sur la révolte des consommateurs qui a appelé à la réforme du paysage en raison de la corruption endémique des médias.

Alors que de nombreuses personnes suivaient des journalistes comme Faraci en croyant que #GamerGate était une question de harcèlement, il s'avère que certains des plus grands critiques anti-# GamerGate étaient impliqués dans la déviance sexuelle, la pédophilie et les abus sexuels. Même l'un des anciens pairs de Faraci l'a excorié sur Twitter pour la possibilité qu'il soit un agresseur sexuel.

Il est en fait un modèle, Matt Hickey était exposée pour être impliqué dans un scandale porno où il obtiendrait les femmes en état d'ébriété et de profiter d'eux, ainsi que Sarah Nyberg, qui a été démasqué pour être un pédophile, tel que rapporté par Breitbart. Ces deux personnes ont prétendu être résolument anti # gamergate.