Myo-Apprentissage et Prosthesis Continuer à faire des progrès spectaculaires

Myo prothésiste

L'année dernière, le concept de gestes myoélectriques basé sur des données musculaires traduites en mouvements de prothèses bioniques était une chose importante. L’expérimentation de la DARPA sur cette technique a été créée à partir d’un dispositif électronique grand public connu sous le nom de Myo Gesture Armband, que nous avons écrit il ya quelques années en tant que dispositif de jeu basé sur les gestes. Mais DARPA a fini par utiliser le dispositif comme moyen réel de faire avancer la prothèse en utilisant une technique connue sous le nom de myo-prothèse.

D'autres développeurs, des entreprises et des laboratoires de recherche ont également été rapidement font des progrès sur cette technique d'épouser la robotique avec des entrées de données biométriques. Tel que rapporté par Japan Times, 29 ans PDG, Masahiro Kasuya, de Tokyo-technologie à base de démarrage Meltin MMI CO., Travaille à essayer de commercialiser des prothèses myo phanères.

Une vidéo de démonstration de leurs travaux a récemment été publiée sur YouTube, que vous pouvez consulter ci-dessous.

Selon Kasuya…

« Si quelqu'un qui n'a qu'une seule main obtient une main artificielle comme une extension du corps, pourquoi les gens ne peuvent avec deux mains ajouter une troisième main? »

 

« La vidéo présente un tel scénario d'une manière peu plaisante, mais je suis mort sérieux au sujet de la réaliser. »

L'aventure de Kasuya dans la prothèse robotique se concentre sur la lecture des signaux musculaires et nerveux, la prise de ces données et leur transfert via un ordinateur, puis la transformation de ces données en signaux distants pour que la prothèse puisse les lire. Ce n'est pas différent de la façon dont le PlayStation Déplacer ou Wii-Motes fonctionne, où la caméra ou les barres de capteur lisent les données, puis les traduisent en commandes qui représentent des mouvements équivalents à l'écran.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, il y a certainement un décalage entre la lecture des données musculaires de Kasuya, la traduction de ces données par l'ordinateur en commandes machine, puis l'exécution de ces commandes sous la forme de la prothèse répondant à ces instructions. Ils travaillent également sur l'apprentissage machine afin que la prise en main sensible à la pression et la reconnaissance d'objet aident les utilisateurs à appliquer le type de pression approprié lors de leurs interactions avec d'autres personnes et objets.

Selon le Japan Times, ce genre de technologie se traduit par des prothèses qui commencent à ¥ 1 millions, ce qui se traduit en quelque chose près de 9,000 $ USD.

La technologie brute a encore du chemin à parcourir avant d'être à la fois portable et abordable, mais le Meltin MMI CO. De Kasuya est en train d'atteindre son objectif.

Owl Bionics n'a pas besoin de s'y rendre… ils sont déjà là. La petite entreprise utilise également le retour biométrique myoélectrique pour contrôler sa prothèse bionique afin de garantir un mouvement et un contrôle précis.

WCPO a écrit un bref article sur les récents progrès réalisés récemment par la start-up technologique basée à Oakley, en Californie, et notamment sur un membre myo-prothétique à la fois léger et très efficace.

Ali Bashir, Admjad Osman Ahmed et Sulimen la tête du développement de la DENA, prothèse à base de gestes. Ils ont une vidéo de démonstration montrant snazzy l'appendice d'effectuer des actions et des activités quotidiennes, telles que ramasser les billets d'un dollar, ou soulever de petits objets d'une manière délicate. Vous pouvez consulter la vidéo ci-dessous.

Ils prennent un peu plus loin en montrant comment le contrôle gestuel de logiciel fonctionne également avec le matériel, montrant comment le brassard Myo peut être utilisé pour contrôler des choses comme l'électronique et les téléphones intelligents, ainsi que d'autres appareils électroménagers. Mais finalement, la technologie est utilisée pour diriger les progrès pour aider les personnes handicapées de compétences motrices ou amputés.

DENA est cependant un peu plus qu'un membre prothétique. Tout comme la technologie de Kasuya, Owl Labs utilise DENA pour l’apprentissage automatique, afin d’aider à identifier la densité et le poids des objets, ainsi que pour participer à l’apprentissage prédictif afin d’aider les utilisateurs à utiliser la technologie au quotidien.

Il semble que la prothèse robotique progresse rapidement presque chaque année, et avec des choses comme 3D cellules imprimées devenant standard, il ne faudra pas longtemps avant que Myo-contrôlé prothèse biomimétique devient une norme en remplacement des membres pour les amputés.