Anime Crimes Division Première saison Pits Dubs Vs Subs

Division des crimes animes

Rocket Jump's Division des crimes animes est rempli à ras bord de blagues et de références qui feraient grincer des dents la plupart des normes sur Twatter où elles appartiennent. Cependant, si vous avez suivi certains des thèmes, certains des débats et certains des arguments en cours qui ont persisté au fil des ans dans la communauté weeb, alors la série pourrait vous faire rire de votre drôle d'os.

Je dois vous avertir avant tout qu'Anthony Burch, littéralement cocu, a écrit les épisodes. Cela peut créer un conflit quant à savoir si vous voulez ou non soutenir la comédie indépendante, malgré le fait qu'elle met en vedette SungWon «ProZD» Cho et soit faite par Rocket Jump de Freddy Wong. C'est comme manger un hot-dog dans un pain à hamburger. Ce n'est pas juste.

Quoi qu'il en soit, si vous pouvez mettre la politique de côté assez longtemps pour rire des trois épisodes de 10 minutes, vous pouvez consulter les trois ci-dessous, gracieuseté de Saut roquette.

L'épisode commence avec ProZD tentant de sauver un conteneur de fret rempli de waifus aux gros seins, depuis 2D> 3D. Plus tard, il a présenté à son nouveau partenaire qui est un Digimon fanatique, mais elle ne sait pas grand-chose des autres anime. Ils doivent retrouver certains vandales qui ont tenté de déclencher une guerre de gangs entre les doubleurs et les sous-bailleurs.

Comme nous le savons tous, les sous-marins l'emportent sur les doublages.

Le deuxième épisode se concentre sur la communauté TCG et joue pour de bon. Vous pouvez le vérifier ci-dessous.

Le premier épisode était toujours beaucoup plus drôle que le deuxième épisode, mais bannir ce jeune de 14 ans qui en paraissait 30 dans le royaume des ombres était assez hilarant.

Le troisième épisode parle d'un tueur en série qui tue des figurines Gundam.

Le deuxième épisode était bien, mais le troisième épisode frappe tous les bons tons. J'ai ri intérieurement à la phrase «Je n'ai qu'un seul livre sur mon étagère… et c'est Death Note».

La torsion du troisième épisode est hilarante et l'épisode entier est rempli de nombreux tropes d'anime. Celui qui prend le gâteau, cependant, est la dernière ligne de ProZD, comparant son cœur brisé à la fin de Evangelion. Mais peu importe à quel point son cœur est brisé, au moins il n'est pas Anthony Burch.