La remorque 2 de l'égaliseur a Denzel canalisant les antiquités qui brisent les os de Steven Seagal

L'égaliseur 2

La deuxième but égalisateur arrive. Je ne pensais pas que le premier film était suffisamment matériel pour en tirer une suite, mais Hollywood aime l'argent à peu près autant que les journalistes de jeu aiment violer les femmes… Presque autant.

Cela étant dit, la nouvelle bande-annonce du Denzel Washington-fronted Egaliseur 2 tombé, mettant en vedette Denzel briser beaucoup d'os, torsion des membres dans les directions que seuls les gréeurs travaillant avec la cinématique 3D sont habitués à voir et mettre plus de trous de crevaison dans les corps des feux d'artifice trouent un VUS qu'un 14-ans a volé ses parents.

Vous pouvez consulter le clip ci-dessous à partir de movieClips Trailers, qui se met à deux minutes et demie.

Tout d'abord, la bande-annonce parvient à configurer l'intrigue et à mettre les choses en mouvement sans pour autant gâcher tout le film. Cependant, je pense que la plupart des gens vont certainement comprendre l'essentiel de toutes les actions présentes dans le film.

Il voit Denzel Washington aider les gens ici et là en utilisant ses compétences en matière d’opérations noires qu’il a acquises de la CIA, en étant un tueur calme, rassemblé, presque sans émotion.

Un de ses anciens maîtres et ami de longue date est brutalement assassiné, avec d’autres ex-agents, ce qui mène Denzel dans une quête pour imiter Rorschach. Les gardiens, comme il déduit les tueurs potentiels derrière le complot d'exécution et commence à éliminer toutes les personnes impliquées.

C'est essentiellement si Jason Bourne est devenu The Punisher… et si les deux ont subi un échange de race en raison du programme de diversité d'Hollywood. Dans un monde qui n'est pas ouvertement politiquement correct, quelqu'un comme Clive Owen aurait été la vedette de The Equalizermais je suppose que vous ne pouvez pas tous les gagner.

Quoi qu’il en soit, le film n’a pas encore été évalué, mais la bande-annonce à elle seule est remplie de beaucoup trop de sang, de gore, et le brisement d’os de Steven Seagal n’est autre chose qu’un «R».

En fait, pendant une minute, j'ai cru regarder un feuilleton de 1980, alors que les ultra-violents n’étaient pas interdits par les libéraux trop sensibles et les conservateurs moralement pesants. Si vous ne savez pas de quoi je parle, voici un aperçu de ce que Seagal apportait avant que Hollywood ne dégonfle.

Quoi qu'il en soit, vous pouvez chercher L'égaliseur 2 mettant en vedette Denzel Washington pour lancer en juillet.