Les développeurs de jeux africains s'apprêtent à lancer leurs jeux sur GamesCom en Allemagne

Onizumu

Un éditeur de jeux ouest-africain a annoncé que les développeurs de jeux africains commençaient à sortir de l'ombre. Après que certaines régions eurent un coup de fouet dans les infrastructures en provenance de Chine, différents studios ont vu le jour et cherchaient à participer à l’économie mondiale. Une partie de leur initiative consiste à assister aux grandes foires commerciales du monde entier, y compris GamesCom, qui se déroulera à Cologne, en Allemagne.

L'éditeur ouest-africain Paradise Game a annoncé que cinq développeurs de jeux verront leurs jeux exposés à la GamesCom de cette année, y compris le side-scroller de fabrication africaine de Frontfire Studios. Onizumu, qui s'inspire de l'anime japonais. Vous pouvez consulter le prototype vidéo de l'année dernière du jeu Unity 3D en action.

Pour être un titre indépendant, certaines des animations semblent plutôt bonnes. De plus, le mélange des cinématiques et du gameplay pourrait aider Onizumu se démarquer parmi la foule d'autres titres indie beat-'em-up.

Ils ont également récemment amélioré les shaders, en ajoutant de meilleurs shadows et en donnant au jeu un aspect plus cartoonique.

Studio Lamay de Madagascar travaille sur deux projets, notamment Dahalo et un jeu de course appelé Gazkar.

Gazkar est un jeu de course mobile, donc si vous attendiez quelque chose pour la Xbox One ou PS4 ou un sim racer haut de gamme pour PC, vous n'avez pas de chance. Vous pouvez consulter la bande-annonce du jeu ci-dessous.

Masseka Game Studio a également un projet qui sera présenté à la GamesCom de cette année, appelé Kissoro: jeu tribal.

La vidéo de démonstration est en français, mais le développeur passe en revue les bases du gameplay et ce que vous pouvez attendre du titre de stratégie de style mobile.

Weza Interactive Entertainment, au Kenya, dispose également d’un programme de plateforme 2D à défilement latéral qui sera présenté à la GamesCom. C'est un autre jeu de style mobile basé sur la culture ouest africaine. Honnêtement, je n'ai aucune idée de ce qui se passe dans le jeu ni de son objectif, mais cela a quelque chose à voir avec le fait de sauter sur des plateformes violettes. Je ne sais pas vraiment.

Le dernier jeu provient d'un développeur indépendant du Niger appelé Mog Media Design. Le jeu s'appelle Protektor de navire, et c'est une sorte de jeu de tir d'arcade à défilement latéral.

Selon le PDG de Paradise Game, Sidick Bakayoko, l’industrie du jeu en milliards de dollars 100 est mûre pour le jeu, en particulier le secteur de la téléphonie mobile, qui représente 27% du chiffre d’affaires. Selon Bakayoko, plus d'un million d'Africains sur 500 ont un téléphone portable et pourraient être mûrs pour la monétisation, selon le communiqué de presse…

"Notre rêve est de faire des jeux vidéo l’un des principaux moteurs de l’économie africaine et un moyen d’employer des millions de personnes sur tout le continent. Pour y arriver, nous avons besoin d'un écosystème solide avec des développeurs de jeux africains qui exportent leurs jeux dans le monde et gagnent en publicité à l'international "

Entre août 19 et août 20th, le stand Paradise Game accueillera les cinq développeurs de jeux africains susmentionnés où leurs jeux seront exposés. Juste comme une note de côté, Onizumu a de très bonnes chances de devenir un succès si elle est commercialisée correctement.