Un documentaire épisode «Backlash» enquête sur la diabolisation des fans de Star Wars par les médias

Épisode backlash

Le producteur britannique, Marc John, a réussi à obtenir une action en justice contre LucasFilmsl après que la société eut tenté d’interrompre une émission de Star Wars Episode VII: La Force RÉVEILLE, comme détaillé sur BlackstoneChambers.com. Après avoir remporté le procès, John a commencé à suivre les récentes controverses impliquant la réaction contre les fans dans le Star Wars communauté des médias et de LucasFilms lui-même. Par conséquent, il a décidé de faire un documentaire sur le phénomène appelé Épisode backlash.

Dans un communiqué de presse, John explique…

«[…] Du côté des fans, j'ai vu un soulèvement contre ce que je reconnais être une mauvaise narration. Du côté des médias d'information, j'ai vu des fans qui ont exprimé des critiques légitimes être étiquetés comme sexistes et racistes. C'est injuste et inexact. »

«D'après ce que je peux dire, les rebelles expriment leurs opinions de manière saine. Beaucoup de critiques vidéo sont très intelligentes. Certains sont même assez spirituels. Il semble y avoir quelques radicaux. Mais je les séparerais de la rébellion en général.

«De nombreux journalistes ne font aucune distinction entre la majorité rebelle et la minorité radicale. Les regrouper est faux et trompeur. »

C'est vrai.

Les médias ont affirmé que les fans n'étaient que "toxiques", "racistes" et "misogynes".

Certains des créateurs, auteurs et réalisateurs de LucasFilms sont même allés jusqu'à affirmer que les fans sont "Suprémacistes blancs" pour ne pas aimer Star Wars: The Last Jedi, tandis que d'autres sous l'aile Disney ont appelé les fans de Star Wars "détestable".

Le réalisateur Rian Johnson est même allé jusqu’à décrocher des fans, affirmant que leur résistance rappelait «Tactiques #GamerGate».

Ce genre d'absurdité est passé à la vitesse supérieure après Star Wars fans boycottés Solo: une histoire de Star Wars, le faisant à réservoir au box office, qui a irrité Disney et LucasFilms.

Selon John, il examinera la situation avec une touche d'enquête, ainsi que les commentaires des fans ...

«» Lorsque le temps est pris pour enquêter correctement sur la situation, il devient clair que la rébellion des fans n'a rien à voir avec la race ou le sexe. Les fans veulent juste voir de bons films Star Wars. Cette rébellion n'est pas une minorité. Il est motivé par l'amour de Star Wars, pas par la haine. Baissons la température et explorons la situation dans un débat documentaire civilisé et intelligent.

 

«Voyager à travers le monde pour interviewer des fans n'est pas pratique. J'ai une série de questions pour la communauté. Je peux les proposer aux fans pour qu'ils répondent devant la caméra et me téléchargent leurs vidéos en privé. De cette manière, la voix du fandom peut figurer dans le documentaire, où que nous soyons dans le monde. Même si vous avez abandonné la saga, dites-moi pourquoi dans le documentaire.

J'imagine que si John ne respecte pas la ligne mise en avant par les médias, il sera évité, tout comme ce qui s'est passé avec le documentaire de Cassie Jaye La pilule rouge, qui a révélé la nature destructrice du féminisme de la troisième vague, et a donc été abandonné de divers services de distribution numérique, y compris Netflix.

Néanmoins, si vous souhaitez en savoir plus sur le Épisode backlash documentaire et la plongée profonde dans la guerre de Disney et LucasFilms contre leurs propres fans, vous pouvez visiter le site officiel.