La vidéo de la Paris Games Week de Anthem met en scène des combats sans inspiration et ennuyeux

Anthem Paris Games Week

Au cours de la Paris Games Week, BioWare a dévoilé les minutes 26 de ses nouvelles séquences de jeu pour le prochain jeu de tir à la troisième personne, Hymne. La vidéo de gameplay décrit une des missions au début du jeu et met en évidence le camp de base, les armes, le combat et l’exploration de la carte.

YouTuber Daiki Style Gaming posté la vidéo du livestream. Nous commençons par regarder la combinaison appelée Interceptor, qui est un peu comme les Warframes de Digital Extremes. Warframe.

Nous suivons une escouade de quatre personnes et tout commence par le fait qu’ils descendent d’une plate-forme et partent à la chasse aux animaux sauvages.

La zone située juste à l'extérieur du centre-ville est très similaire à la configuration de la carte du monde dans Xenoblade Chronicles X.

Après la mission, ils se rendent dans un camp d’arcanistes pour retrouver Matthias Summer. L'objectif est de détecter un signal, ce qui nécessite de se déplacer dans le monde entier et de passer par les points de contrôle géants à bulles.

En ce qui concerne la mission, la structure est très similaire à la Destiny jeux.

Le quatuor de guerriers mécanisés atterrit dans un camp en feu, et les développeurs révèlent qu'il est possible de parcourir le monde sans avoir à rester complètement sur la bonne voie avec la mission. Ils sont brièvement distraits pour piller du matériel.

Hymne - Jeu

Combat semble vraiment très semblable à Destiny avec la mécanique sur l'épaule au lieu d'être à la première personne. Les quatre javelots travaillent ensemble pour vaincre certains ennemis. Un peu comme Borderlands, les ennemis sont des éponges de balle au lieu de pouvoir être enlevés rapidement.

Si vous espérez quelque chose de dynamique et dynamique ressemblant à Waframe, ne retiens pas ton souffle. Il n'y a pas de mouvements de pistolet sophistiqués, pas de combat de mêlée dynamique, pas d'esquive de ninja cool; tout cela est plutôt statique et très banal. En fait, il n'y a absolument rien de nouveau dans Hymne que vous n'avez pas vu auparavant. Les armes ne sont pas aussi lourdes que Warframe, ni ne semble aussi unique.

La mécanique de combat que nous voyons n’a rien d’intéressant. Les compétences spéciales sont utilisées de manière identique à… Destiny. Même le système emote semble avoir été emprunté à Destiny.

L'un des aspects les plus intéressants du jeu est la mécanique de voyage. Vous pouvez voler et survoler avec votre javelot pendant un court instant, juste avant qu'il ne refroidisse.

Nous voyons également quelques ultimes à l'écran. Lorsque vous construisez assez de votre jauge, vous pouvez activer votre capacité ultime. Il existe un ultime aspect cool, qui provient de l’Interceptor, où il se déplace avec une double lame, un piratage et une entaille des ennemis tout en passant d’un ennemi à l’autre. C'est probablement la seule fois où le jeu a presque semblé cool.

Dans l'ensemble, je n'ai aucune idée de qui Hymne est fait pour.

Hymne

En tant que tireur à la troisième personne, il n’est pas aussi bon que Warframe en ce qui concerne le combat ou le style, il n’ya donc presque pas de moments «Wow».

Les costumes, appelés Javelins, ressemblent beaucoup à l'armure de Destinyà tel point que vous penseriez probablement instantanément que vous regardiez 2 Destiny si on ne vous disait pas que c'était en fait Hymne. Et même s’il se vante d’avoir un monde ouvert, c’est un monde statique, car il est conçu pour être joué en ligne presque comme un MMO.

Il est difficile de comprendre le terrain pour un jeu comme Hymne si vous jouez déjà Warframe ou vous avez déjà acheté 2 Destiny. Les quelques éléments intéressants du jeu ne sont absolument pas suffisants pour justifier un prix d'entrée de 60.

Néanmoins, vous pouvez chercher Hymne pour lancer le 22 février 2019 sur PC, PS4 et Xbox One.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.