La dernière nuit pour Xbox, PC a besoin de fonds, mais les activistes AAA Dev tentent de les en empêcher

La dernière nuit

Le scénario de la vie réelle impliquant le développement de Tim Soret La dernière nuit, un jeu hybride de cyberpunk 3D pixelisé sur le thème d’une dystopie provoquée par un gauchisme incontrôlé, est presque devenu sa propre histoire de science-fiction. Le développeur était à l’origine sous l’éditeur Raw Fury et tentait de faire le jeu pour le Xbox Un et PC, mais grâce aux efforts de gauchistes radicaux en plein essor dans le secteur du développement de jeux, son jeu voit beaucoup d’opposition et de barrages routiers qui l’empêchent de se créer.

fenêtres Central rapporte qu'une grande partie des difficultés de développement ont été surmontées et complétées grâce à l'élargissement de l'équipe travaillant sur La dernière nuit à Odd Tales. Le point de vente a capturé les tweets de Soret le 31 décembre 2018, qui a publié une liste de ce qu'ils ont accompli tout au long de l'année; cela comprenait le doublement de la taille de l'équipe, la création d'un studio à Londres, l'augmentation du budget du jeu et le développement de l'architecture de base et des techniques visuelles pour donner vie au jeu.

Alors, quelle est la mauvaise nouvelle? La mauvaise nouvelle est qu'ils ont besoin de financement et qu'ils ont rencontré d'énormes problèmes commerciaux, juridiques et de financement dont il ne peut pas parler publiquement. Ils sont maintenant de retour à la collecte de fonds.

Le journaliste Ian Miles Cheong a partagé un tweet sur les difficultés que Soret avait à obtenir La dernière nuit publié, et cette partie de ces problèmes a été attribuée à Zoe Quinn, qui fait partie de la clique de la foule. De retour au milieu de 2017, Quinn et d’autres dans le La communauté des guerriers de justice sociale a attaqué et harcelé Soret jusqu'à ce qu'il s'est excusé publiquement pour avoir critiqué Anita Sarkeesian et son féminisme.

Le journaliste Brad Glasgow a répondu aux déclarations de Cheong, rétorquant qu'il n'y avait aucune preuve que les problèmes financiers et juridiques actuels de Soret avec La dernière nuit eu rien à voir avec Zoe Quinn.

Kotaku en action ramassé des tweets de Cheong et Soret qui ont tous deux répondu aux tweets de Glasgow. Cheong a initialement fait une remarque sarcastique sur l'implication de Quinn avec La dernière nuit, mais Soret a pris le parti de Glasgow, faisant plusieurs tweets sur Janvier 1st, 2019, Expliquant ...

“Brad_Glasgow a raison. Il n'y a aucune ingérence ni influence d'aucun activiste dans notre situation actuelle. Inutile d'utiliser notre situation pour faire avancer la guerre des tranchées.

 

«Clarification: il est vrai que les militants ont essayé et essaient de nous tuer, de nous déplaquer, de nous annuler, de nous mettre sur la liste noire. Pas seulement des utilisateurs de Twitter en colère ou des gens de Resetera, mais des militants puissants organisés dans les studios AAA, les organisations de jeux et les écoles de conception de jeux.

 

«Bien que cela rend certainement notre situation encore plus complexe, ce n'est pas, à notre connaissance, la cause de la situation. Ça pourrait être. Mais je dirais probablement que non. En fait, la situation dure depuis des mois et nous ne comprenons toujours pas pourquoi ni comment cela s'est produit. »

Soret ne croit pas que leur problème de financement actuel soit directement le résultat des tentatives d'interférence des activistes des studios de développement AAA, mais note que de puissants militants au sein de ces studios ont essayé de déplatformer et de mettre le projet sur une liste noire.

Il faut évidemment se demander si ces mêmes militants tentent d'empêcher les capital-risqueurs de travailler avec le studio de Soret ou dans l'oreille des éditeurs pour empêcher le studio de se financer correctement?

Même en discutant de son jeu sur Twitter, divers idéologues se mêlaient pour coincer Soret et lui donner une fausse représentation. Les marques bleues comme Scott Santens de Tech Crunch et Boston Globe ont tenté de comparer La dernière nuit à promouvoir l'idée que l'esclavage va bien, ce à quoi Soret l'a corrigé et a rapidement été bloqué par Santens pour avoir mis fin à sa calomnie.

[Mise à jour 1 / 3 / 2019:] Il semble que dans un tweet supprimé, l'un des détracteurs de Soret a fait part de ses intentions au sujet des tentatives des militants pour les empêcher d'être financés. Imran Khan, rédacteur en chef de Game Informer tweeté ce qui suit après que Soret a annoncé les difficultés financières du studio.

Lorsque vous vous rendez compte que des projets de type conspiration tels que «Opération Choke Point» ont été utilisés pour déployer et démonétiser un certain nombre d'entreprises au fil des ans, y compris les labels de musique death metal, est-ce vraiment si loin de croire que des activistes pourraient empêcher les développeurs indépendants français de nouer des liens ou d’obtenir des financements de grands éditeurs?

Heck, nous avons vu des singeries similaires se dérouler dans l'arène de la bande dessinée, où Mark Waid de Marvel aurait interféré avec l'obtention de la bande dessinée indépendante Jawbreakers d'apparaître sur les étagères des magasins de bandes dessinées par faire pression sur l'éditeur indépendant qui a tenté de distribuer la bande dessinée. Richard C. Meyer, le créateur original de Jawbreakers, a poursuivi Mark Waid pour «intérence délictueuse» avec la publication de la bande dessinée, comme l'a rapporté Saignement Cool.

Pour le moment, nous ne connaissons toujours pas les détails concernant le financement ou la situation de publication pour La dernière nuitNous ne pouvons donc que spéculer jusqu'à ce que plus de détails nous parviennent. Madmind Studios a également rencontré un problème similaire avec l’obtention de la version non notée de Agonie au public, où l’accord qu’ils ont signé avec l’éditeur l’a empêché de le faire. Ils ont finalement eu Agonie: non évalué publié séparément sous le titre de l’un des développeurs plutôt que sous une étiquette de publication traditionnelle.

De nombreuses personnes ont suggéré à Soret de créer un Kickstarter pour obtenir La dernière nuit financé. À ce stade, il n'y aurait vraiment aucun obstacle de la part des activistes au sein de l'industrie AAA, car ils ne pourraient rien faire pour arrêter une initiative de financement participatif.

(Merci pour l'info Ebicentre)