Poursuite de Vic Mignogna contre Funimation, #KickVic a été condamné à la médiation
Vic Mignogna

Le juge John Chupp, l’État détourné, préside le procès intenté par Vic Mignogna contre Funimation, Monica Rial et Ron Toye, a ordonné que l’affaire fasse l’objet d’une médiation.

Selon l' Dallas Nouvelles, si les deux parties ne parviennent pas à un accord avant octobre 3rd, 2019, le juge Chupp se prononcera sur les ordonnances en suspens le 4 octobre, 2019.

La dernière mise à jour sur le cas a été couvert par YouTuber HeroHei, qui a passé en revue les détails et a expliqué tout ce qui s’est passé jusqu’à maintenant.

Selon l' Anime Nouvelles du RéseauLe juge Chupp a rejeté la plupart des poursuites engagées par Mignogna à l'encontre de la doubleuse Jamie Marchi, ainsi que des accusations d'ingérence délictuelle dans les contrats existants et dans les relations commerciales contre Moica Rial et Ron Toye.

Quel était le raisonnement pour cela? Eh bien, Chupp a demandé à l'avocat de Mignogna, Ty Beard, de prouver que les contrats avaient été violés en raison d'interférences avérées de Toye et Rial. Il souhaitait également avoir la preuve que les finances de Mignogna étaient touchées par les résiliations de contrats liées aux conventions de dessins animés en raison de l'ingérence du groupe #KickVic. Cependant, à l'exception de Kameha Con, Beard n'a pas été en mesure de prouver que Toye et Rial ont eu une incidence directe sur les contrats de Mignogna avec les conventions, car Mignogna n'avait aucun contrat écrit avec ces conventions.

Il y avait de nombreuses preuves que plusieurs groupes étaient contre menacés par les groupes #KickVic - ce que Beard aurait dû faire a été déposé par les propriétaires de la convention, puis rassemblé des captures d'écran des fans, etc., où les groupes #KickVic ont fait pression sur les organisateurs de la convention pour annuler l'apparence de Mignogna , puis les références croisées des personnes envoyant les menaces avec les partisans de Monica Rial ou de Jamie Marchi, tout en indiquant de manière chronologique si les menaces venaient de n'importe quelle conversation ou publication sur les réseaux sociaux faite par les figures emblématiques de #KickVic.

Le principal problème était que le juge avait rejeté toute allégation de complot visant à interférer avec les comparutions devant la convention de Mignogna, car il n'y avait aucune preuve concrète que Rial ou Toye avaient orchestré l'annulation de ses comparutions, ni aucune preuve que les annulations de comparution devant la convention de Mignogna avaient pour résultat une perte garantie. revenu.

Dans tous les cas, nous verrons comment tout cela se passera quand October 3rd arrivera ici.

(Merci pour la nouvelle astuce alex9234)

À Propos

Billy a été bruissait Jimmies pendant des années couvrant les jeux vidéo, la technologie et les tendances numériques au sein de l'espace de divertissement électronique. Le GJP a pleuré et leurs larmes devint son milk-shake. Besoin d'entrer en contact? Essaie le page de contact.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!