Les Croisés Kings 3 peuvent censurer "Deus Vult" en raison de "sensibilités politiques"

Crusader Kings 3

Paradox Interactive a déjà plié le genou avec Croisé Kings III. Le prochain jeu de stratégie ne comportera aucune des phrases les plus populaires des entrées précédentes, «Deus Vult», qui signifie «Dieu le veut». Pourquoi est-il enlevé? En raison de «sensibilités politiques».

Au cours d'un article phare de Rock, Paper, Shotgun, nous avons appris que Paradox Interactive avait supprimé la phrase «Deus Vult» de Croisés rois III.

Dans l'article qu'ils écrivent…

«Dans les années qui ont suivi la sortie de CK2,« Deus Vult »- un bataille de croisés du 11e siècle - est devenu un vile moine aimé des racistes sur Internet. J'ai demandé ce que l'équipe de la communauté de Paradox pensait à ce sujet et on m'a dit avec insistance que les mots ne figureraient pas dans Crusader Kings 3. C'est rafraîchissant, mais dans un jeu qui se déroule à une époque de conflits fétichisés par les fascistes modernes, c'est la partie visible de l'iceberg. J'écrirai davantage sur la manière dont Paradox gère la sensibilité politique de la création d'un jeu sur les croisades et sur la manière dont ils gèrent la représentation de cultures non européennes dans les semaines à venir. "

L’article a été mis à jour ultérieurement, et Henrik Fåhraeus, directeur du jeu de Paradox Interactive, a apporté des éclaircissements sur la situation de «Deus Vult», affirmant qu’ils n’avaient pas complètement décidé de censurer cette phrase. Croisé Kings III, en disant…

«J'ai l'impression que cette question a été mal communiquée jusqu'à présent. Nous n'avons pas spécifiquement examiné les termes utilisés dans le jeu, à part leur signification dans le contexte historique. L’équipe décidera si le texte s’intègre ou non à CK3 de manière appropriée. ”

Le Paradox interactive forums n’a pas apprécié les nouvelles, et beaucoup de fans inconditionnels ont été outrés que le verbiage, qui était historiquement exact, soit censuré pour répondre aux caprices des fascistes culturels et des communistes enclins à la censure.

Les modérateurs ont répondu en verrouillant les discussions sur le sujet et en interdisant les utilisateurs.

Un utilisateur en particulier a contacté One Angry Gamer, qui était furieux qu'un élément essentiel du jeu soit censuré et qu'il se soit vu interdire l'accès au forum pendant un mois pour avoir discuté d'un sujet centré sur un élément historique clé du jeu.

Dans un courriel, il a écrit…

«Paradox censure également leurs forums hardcore. J'ai reçu une interdiction d'un mois 1 sur le forum CK3 de la part d'un développeur juste pour avoir «deus vult» inclus dans un article. »

Le Rois des croisés sous-reddit semblait prendre les nouvelles beaucoup mieux que les utilisateurs du forum, affirmant qu'ils moduleraient simplement le jeu et ajouteraient "Deus Vult" dans le titre.

Ce changement n'est pas venu de nulle part, cependant. Les médias de gauche aspirent à ce que Paradox Interactive se soumette à leur subversion culturelle du Crusader Kings franchise en essayant de lier le dicton «Deus Vult» à un imbécile imaginaire.

De retour à Août de 2018 les médias sont venus après Paradox Interactive et le Crusader Kings franchise pour l'expression «Deus Vult», affirmant qu'elle a été cooptée par «Alt-Right».

Aussi faibles qu’ils le sont en matière de résolution créative, Paradox semble avoir séduit les artisans d’Agitprop et les sources de controverses dans les médias, leur donnant ce qu’ils désiraient depuis toujours: une occasion de saper et de réécrire l’histoire.

D'après ce que Fåhraeus a dit à Rock, Paper, Shotgun, il est possible qu'ils conservent la phrase, mais l'impression initiale qu'ils tentent de la supprimer grâce aux propagandistes de gauche serait l'une des pires choses de Paradox Interactive. pourrait faire au Crusader Kings franchise, après avoir censuré leur propre communauté, qui sont irrités par le fait que la société ait même l’idée de censurer l’histoire dans le seul but d’accommoder les dégénérés culturels.

(Merci pour le conseil nouvelles Yanr et Joseph)