La base de joueurs de Destiny 2 baisse de 58% un mois après sa sortie

2 Destiny

La base de joueurs pour 2 Destiny sur Google Stadia nous donne une assez bonne idée de ce que sont les statistiques générales sur les utilisateurs pour le nouveau service de streaming, qui vient d'être lancé récemment Novembre de 2019. De nouvelles statistiques ont fait surface et cela ne semble pas bon pour Stadia.

Paul Tassi de Forbes a fait un article comparant les chiffres entre les plates-formes, et a dû admettre que bien que 2 Destiny n'est plus le grand méchant du quartier, il a toujours des chiffres impressionnants sur PC, PS4 et Xbox One. Stadia? Pas tellement.

Forbes a saisi les chiffres de Warmind, qui décrivait à quoi ressemblait la base de joueurs pendant le mois de lancement en novembre, et à quoi ressemblaient les chiffres un mois plus tard.

Les chiffres de novembre 2019 par plateforme sont les suivants:

  • PC: 494,000
  • PS4: 454,000
  • Xbox: 331,000
  • Stades: 19,400

Les chiffres de décembre 2019 par plateforme sont les suivants:

  • PC: 437,000
  • PS4: 435,000
  • Xbox: 313,000
  • Stades: 8,020

Comme l'a noté Forbes, il y a eu une baisse de 58.7% du nombre de joueurs actifs sur le Stadia, alors que la baisse sur la PS4 et la Xbox One n'était absolument pas au même niveau en ce qui concerne les taux d'abandon.

La PS4 a enregistré une baisse de 4.2% de novembre à décembre, tandis que la Xbox One n'a enregistré une baisse de 4% que de novembre à décembre.

Journaliste dramatique résident YongYea n'a pas tardé à rendre compte de l'actualité, soulignant que si vous arrondissez les chiffres, c'est plus proche d'une baisse de 60%.

Il est assez évident que le Stadia ne fait pas si chaud, mais cela ne devrait pas être une grande surprise étant donné que le lancement du lancement était un spectacle de clown absolu.

Il semble que presque personne ne le joue de toute façon, et il est peu probable que ces chiffres rebondissent de sitôt, voire pas du tout, d'autant plus que l'infrastructure actuelle n'est tout simplement pas très accommodante pour le streaming de jeux.

Je ne vais pas mâcher mes mots ou utiliser des euphémismes pour la situation: je suis content que Google souffre, et j'espère que c'est une leçon pour d'autres entreprises là-bas pour laisser le non-sens anti-consommation sur la table à laquelle il appartient.

(Merci pour le bulletin de nouvelles Gemma Ham)