Les socialistes japonais proposent des limites au jeu pour les enfants

Le Japon a un problème de population. Après des années à s'éloigner sociologiquement des récompenses et des traditions qui incitaient à faire des familles, ils ne regarderont pas plus d'un tiers de leur population décroître. Rationnellement, à ce stade, il serait sage de prendre du recul, d'examiner vos politiques sociologiques et économiques qui ont donné lieu à ce problème en premier lieu et de les résoudre même s'il bouleverse des groupes d'intérêt spéciaux et certaines parties de votre société.

Plutôt que bien sûr, certains politiciens japonais ont décidé de supprimer les distractions des enfants. Et par distractions, je veux dire uniquement les jeux vidéo.

Télévision, manga, sports, livres, streaming, médias sociaux, etc. seront tous laissés seuls car cette proposition de loi selon Sora Nouvelles 24  ciblera uniquement les jeux vidéo.

Plus précisément, la législation, sans aucune sanction, interdira aux êtres humains de moins de 18 ans de jouer plus d'une heure par jour en semaine et 90 minutes les jours fériés et les week-ends.Toutes les personnes de moins de 18 ans doivent cesser de jouer avant 10h00. Cette législation est encore en cours d'élaboration et ne s'appliquera qu'à la préfecture de Kagawa. S'il était adopté, ce serait la première interdiction du genre au Japon.

À l'heure actuelle, rien n'a été officiellement soumis à l'Assemblée de la préfecture de Kagawa, mais les législateurs sollicitent les commentaires du public alors qu'ils élaborent leur législation pour lutter contre la dépendance au jeu et pour dorloter les parents qui refusent d'élever eux-mêmes leurs enfants.

Écoutez, soyons réalistes ici, si au moment où votre enfant atteint l'adolescence, vous ne lui avez pas inculqué la capacité de se motiver, l'organisation du temps et la capacité de prioriser les gains à long terme par rapport à la gratification à court terme, vous avez échoué en tant que parent . Ce n'est pas le travail du gouvernement de vous surveiller les enfants, donc de mettre en œuvre des mesures de pente glissante qui, dans 20 ans, seront montées en flèche bien au-delà de leurs intentions initiales.

Cela ne résoudra pas le problème démographique du Japon.

Le Japon va devoir accepter qu'en raison de leur abandon sociologique des valeurs traditionnelles et des récompenses qui ont créé les familles ainsi que de leur politique économique désastreuse, ils vont connaître un déclin de la population. Il n'y a rien qui va changer cela. Le gouvernement va devoir se rétrécir et probablement se moderniser pour être plus efficace.

Alternativement, ils peuvent continuer à éliminer les distractions et espérer que ceux qui sont maintenant sans débouché ne décident pas simplement de mettre le feu à Rome et d'aider les barbares à travers les portes.