Il n'y a pas de lendemain, l'horreur de la survie dans le temps atterrit sur Steam avec quelques hoquets

Il n'y a pas de demain

Le développeur singapourien Choo Bin Yong a récemment publié Il n'y a pas de demain sur Steam sous son label indépendant Koex Studio. Le jeu pourrait être décrit comme une horreur de survie dans le temps. C'est une combinaison unique de gameplay orienté furtivité avec un peu de mêlée, de résolution de casse-tête et d'exploration dans une dystopie ruinée du futur. Bien que le concept et les objectifs de conception soient certainement remarquables, le problème avec le jeu vient de l'exécution.

L'histoire se concentre sur un jeune homme nommé Leon et son compagnon de poupée parlante, qui se retrouvent dans un avenir pas si lointain où l'humanité a été anéantie par des créatures horribles connues sous le nom de «RA».

Le jeu se déclenche en un peu moins de six heures, propose plusieurs fins en fonction de vos décisions et permet un combat au corps à corps furtif ou de front.

La bande-annonce représente un jeu qui ressemble à quelque chose de l'ère PS1, ce qui n'est pas mauvais pour un projet réalisé par une seule personne. Cela me rappelle un peu une version mise à jour de Extraordinaire.

Cependant, l'inspiration de Yong pour Il n'y a pas de demain était Naughty Dog The Last of Us.

L'idée était de créer un jeu basé sur la tension et le suspense, c'est pourquoi vous avez la possibilité d'essayer de survivre un peu plus facilement en s'appuyant sur la furtivité au lieu de jouer à plein Rambo sur les monstres.

Bien que cela apparaisse comme un concept soigné pour donner aux joueurs un choix quant à la façon dont ils abordent les ennemis dans le jeu, il y a un long examen qui souligne certains des problèmes rencontrés pour tenter d'engager les ennemis de front, avec Vieil homme alcoolisé l'écriture…

«Le combat semble essayer d'imiter le dernier de nous, de se battre de front ou de distraire l'ennemi pour les dégâts furtifs. Les problèmes deviennent apparents après la première rencontre dans le jeu. Quand il s'agit de combattre de front en mêlée, vous manquez une majorité des oscillations à cause des commandes et des angles de caméra ou vous vous retrouvez presque fusionné avec l'ennemi et ils se tiennent là pendant que vous les battez à mort. Les armes se cassent assez souvent et lorsque vous utilisez une arme en bois pour battre à mort un truc de démon extraterrestre, cela a du sens, mais lorsque vous utilisez des objets comme le tuyau de métal ou la roche, il est très peu pratique qu'après avoir tué 2 ou 3 ennemis, cela se briserait. Le combat à distance est TRÈS réussi ou raté (sauf le Taser). Vous pouvez être assis immobile sur une cible stationnaire avec le réticule formé sur la cible et toujours gérer la cible, mais vous pouvez également viser l'estomac d'une cible et obtenir une balle dans la tête (sauf le taser). Cela devient très frustrant sur les puzzles qui vous obligent à atteindre une cible pour progresser. Une grande majorité de vos combats viendra; courir autour du spamming pour entendre les ennemis, une fois que vous en avez trouvé, lancez-vous, puis continuez. Vous n'utiliserez pas beaucoup d'articles de lancer comme des fruits ou des canettes pour les distraire en partie parce que ce n'est pas nécessaire mais surtout parce que vous ne pouvez lancer la plupart des objets qu'environ 2 pieds.

Maintenant, si vous pensez que c'est une critique troll de quelqu'un qui n'a pas consacré beaucoup de temps au jeu, détrompez-vous. Il a investi près de 10 heures dans Il n'y a pas de demain, ce qui représente presque autant de temps que trois autres avis combinés.

Les autres critiques positives mentionnent également que le jeu a des problèmes, mais ne décrivent pas quels sont les problèmes.

Boozy Old Man explique qu'il aime le jeu, mais les pépins le rendent injouable pour lui, et l'un des plus gros péchés est la caméra à clips, où il explique…

«[…] Les commandes et l'angle de la caméra sont ce qui brise les choses comme le combat et l'immersion pour moi. Les commandes sont un peu glissantes, ce qui ne serait pas très grave et fonctionnerait très bien avec ce jeu, mais avec le fait que la caméra non seulement se détacherait de la carte 90% du temps, mais se heurterait également à des objets dans le la carte, il est vraiment difficile de naviguer sur la carte ou de s'engager dans un combat. Les contrôles sont toujours difficiles à expliquer, donc je ne me concentrerai pas sur eux et la caméra se coincer dans des objets et se détacher des murs est quelque chose que tous les joueurs ont expérimenté, donc je n'ai pas à aller en profondeur. »

C'est toujours l'un des plus gros problèmes avec les jeux à la troisième personne: obtenir les bons contrôles de la caméra.

S'il est trop zoomé, vous ne pouvez pas voir autre chose que le personnage. S'il est trop dézoomé, vous rencontrez des problèmes d'écrêtage et la source de la caméra se coince sur des entités environnementales. C'est une bête difficile à apprivoiser.

La bonne nouvelle est que malgré les bugs qui pestent Il n'y a pas de demain, tout le monde semble d'accord pour dire que le jeu a beaucoup de potentiel. Espérons que Choo Bin Yong passe un peu de temps à investir dans la correction de certains problèmes et à éliminer certains bugs, et peut-être qu'il aura un dormeur sur les mains.

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le page de la boutique Steam, Où Il n'y a pas de demain est disponible pour $ 15.99.