Procès contre le manque de remboursements eShop de Nintendo rejeté

Poursuite Nintendo

La juge Isabel Jahn du tribunal allemand présidant le procès contre Nintendo pour ne pas avoir offert de remboursement eShop a récemment rejeté la poursuite. Tout Nintendo pris les nouvelles du point de vente norvégien Appuyez sur le feu, qui a indiqué que l'affaire avait été classée pour cause de défense de Nintendo selon laquelle la politique de non-remboursement du Nintendo eShop était conforme aux lois de l'Union européenne.

Selon Siliconera, La défense de Nintendo était que ne pas autoriser l'annulation des précommandes ou obtenir des remboursements de l'eShop était conforme aux normes de l'Union européenne parce que si les achats étaient effectués avec le consentement préalable des clients, ils reconnaissaient qu'ils ne pourraient pas recevoir de remboursement, alors aucune loi n'était violée puisqu'ils faisaient savoir aux clients à l'avance qu'ils devraient accepter de retirer leur consentement à un remboursement avant d'effectuer un achat.

Apparemment, les tribunaux ont accepté ce type de logique parce qu'ils ont rejeté l'affaire.

Tel que rapporté par Niche Gamer, le problème a commencé à l'origine en 2018 lorsque le Conseil norvégien des consommateurs a reproché à Nintendo un manque de remboursement, mais Nintendo n'a pas bougé. Cela a ensuite amené le groupe allemand de défense des droits des consommateurs, VZBV, dans le giron et ils ont poursuivi Nintendo… et ont perdu.

Comme indiqué par Press Fire, les tribunaux ont ordonné au médiateur VZBV du groupe de protection allemand de payer les frais de justice. Cependant, le groupe prévoit de faire appel de la décision dans l'espoir de faire enfin en sorte que Nintendo fasse ce qu'il faut en offrant aux joueurs des remboursements pour les achats sur l'eShop.

Une chose similaire s’est produite il y a des années avec Valve, VZBV les a également poursuivis pour ne pas avoir offert de remboursement ou d'options de revente, mais ils ont également perdu cette affaire. Cependant, l'ACCC basée en Australie a réussi à poursuivre et à gagner contre Valve, ce qui les a forcés à mettre en œuvre une option de remboursement dans Steam.

Peut-être que l'ACCC peut se mettre au travail et tenter de persuader légalement Nintendo de changer ses mauvaises voies?

(Merci pour le conseil de nouvelles GameZard et Ebicentre)

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.