Le Japon veut étendre les lois sur la cyberintimidation à la suite de la mort de Hana Kimura

Hana Suicide

Les politiciens japonais cherchent à étendre leurs lois relatives à la cyberintimidation après le décès de la lutteuse japonaise Hana Kimura. La raison en est que certains rapports ont allégué que la superstar de la lutte s'était suicidée après avoir été critiquée pour son apparence et son comportement dans une émission de télé-réalité japonaise appelée Maison Terrasse; un spectacle qui a ensuite été annulé suite à la nouvelle du suicide de Kimura.

Selon Nouvelles Yahoo!, la ministre des Communications, Sanae Takaichi, a indiqué qu'elle prévoyait de faire monter et sortir un projet de loi d'ici la fin de l'année…

«Il est nécessaire de mettre en œuvre correctement les procédures de divulgation d'informations sur les expéditeurs afin de limiter les abus en ligne et de secourir les victimes»,

Le but de l'expansion parlementaire est d'identifier les personnes classées comme «cyberintimidateurs» et de réduire la présence de cyberintimidation.

Cela impliquerait que les réseaux sociaux transmettent les identités réelles des utilisateurs accusés de cyberintimidation, tels que leur vrai nom, leur numéro et leurs coordonnées. Cela s'appliquerait aux interprétations japonaises de Facebook, Twitter et d'un service appelé Line.

Ce qui est inquiétant, c'est que cette mesure semble avoir gagné le soutien des différentes factions politiques au Japon, avec Yahoo! Des nouvelles qui expliquent…

«La déclaration [de Takaichi] fait suite à une réunion entre le chef des affaires de la Diète (parlement) du Parti libéral-démocrate au pouvoir, Hiroshi Moriyama, et Jun Azumi du Parti démocratique constitutionnel d'opposition. Ils ont convenu d'ouvrir la voie à une discussion au Parlement sur le sujet. »

Dès le départ, cela ressemble à une prise de pouvoir de la part des politiciens pour empiéter davantage sur la vie privée des utilisateurs et priver les libertés du commun des mortels.

Bien que l'article note que les politiciens ont déclaré que l'objectif n'était pas de porter atteinte à la vie privée des utilisateurs, cette mesure - si elle se réalise - ressemble certainement à un moyen pour les politiciens d'envahir la vie privée des utilisateurs.

À l'heure actuelle, la mesure n'est que dans les pourparlers, mais nous verrons s'ils avancent avec le projet de loi pour prévenir la cyberintimidation plus tard cette année.

Même quand même, la meilleure solution à des choses non importantes comme la «cyberintimidation» consiste simplement à éteindre l'ordinateur.

(Merci pour l'info-bulle InquisitorDust)

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!
~