VDARE banni des solutions réseau de registraire de domaine

VDARE banni

VDARE, un média d'actualité, a été démarré à partir de son bureau d'enregistrement de domaine. Ils ont jusqu'au 25 juin pour trouver un nouveau registraire après avoir été bannis de Network Solutions.

Selon un article publié le Site Web VDARE.com le 17 juin 2020, on leur a donné dix jours pour trouver un nouvel hôte.

Comme expliqué dans l'article de Lydia Brimelow…

«Ce lundi 15 juin, Network Solutions, notre bureau d'enregistrement de noms de domaine, nous a soudainement donné un préavis de 10 jours de son intention de fermer notre compte, après une vingtaine d'années. Il n'a donné aucune raison spécifique au-delà des violations présumées de sa politique d'utilisation acceptable, mais a déclaré: «Nous considérons que votre utilisation continue de nos services est un problème grave et un risque pour notre entreprise et notre réputation.» »

S'ils ne parviennent pas à trouver un nouveau registraire avant le 25 juin, ils perdront le nom de domaine VDARE.com.

S'ils peuvent passer à un nouveau registraire, vous pourrez continuer à naviguer sur le site Web comme d'habitude, mais à moins qu'ils ne proposent quelques conseils sur la façon d'accéder au site Web via un navigateur TOR si la poussée arrive.

Ce sera un jour sombre dans l'histoire d'Internet où tous les principaux sites Web non gauchistes seront forcés d'entrer dans le Web sombre.

Fondamentalement, les personnes qui ne sont pas endoctrinées par le programme de gauche deviendront la minorité. Peu de temps après, toute personne qui valorise la liberté d'expression, la liberté d'expression et le droit d'association sera interdite et traquée comme des chiens.

Centrists ™ criera et se moquera du paragraphe ci-dessus, affirmant que "cela n'arrivera jamais!" mais en même temps, cela se produit déjà en Grande-Bretagne, des citoyens affichant des «discours de haine» étant arrêtés chaque jour, comme le rapporte The Times.

Quant à VDARE, ils sont reculés dans un coin comme 8chan, Coalfax Bagou, dont chacun a été déplacé par leurs bureaux d'enregistrement. Certaines personnes ont suggéré à VDARE d'envisager de s'inscrire sur Epik.com, mais notez que Epik a pris en otage le domaine de 9chan parce qu’ils pensaient que l’imageboard ne pratiquait pas le «discours responsable».

Mais ce n'est pas la première fois que Big Tech cible VDARE. Ils avaient aussi leur La chaîne de télévision VDARE déplacée de YouTube, donc ils savent une chose ou deux sur le mauvais côté du banhammer de censure.

(Merci pour l'info-bulle Gab)