Le club Baby-Sitters de Netflix comprend la propagande trans-enfant

Club de baby-sitters

Nous continuons de vous avertir de la tentative flagrante d'Hollywood de préparer vos enfants à accepter leurs tendances bien ancrées dans la pédophilie, mais les gens continuent de garder la tête dans le sable. Eh bien, il devient de plus en plus difficile d'ignorer la propagande, mais attendez-vous à ce que Centrists ™ continue de la justifier pendant que des émissions comme Club Baby-Sitters sur Netflix continuent de normaliser les vices socialement débilitants tels que le transgenre des enfants.

Tel que rapporté par Life Site Nouvelles, la série redémarrée a été diffusée le 3 juillet 2020 sur Netflix et l'un des épisodes mettait en scène un enfant de la maternelle décrit comme transgenre. Life Site a décrit ce qui s'est passé dans l'épisode, en écrivant…

«L'une des adolescentes de la série, Mary Anne (Malia Baker), fait du babysitting pour Bailey (Kai Shappley), une« fille trans »qui est en fait un garçon biologique à l'âge préscolaire ou de la maternelle.

«Lorsque le garçon tombe malade alors qu'elle prend soin de lui et est transporté à l'hôpital, Mary Anne donne aux médecins de l'hôpital une conférence angoissée sur la façon dont ils doivent se référer au garçon biologique comme une fille. (Comment le personnel médical formé ose-t-il considérer la biologie humaine!) »

L'apparition de Shappley dans la série a même réussi à faire la une des stations de nouvelles locales.

Heureusement, des gens sensés ont voté pour la vidéo pour se délecter de la dégénérescence de la société. Non seulement ils ont dévalorisé la vidéo, mais la section des commentaires était remplie de vrais patriotes et humanistes qui se sont opposés à la pression actuelle d'Hollywood et de Big Tech pour normaliser le toilettage et le transgenre.


Tout cela fait partie d'une poussée visant à inclure progressivement l'agitprop de toilettage d'enfants dans les médias de tous les jours jusqu'à ce qu'il soit normalisé.

Cela fait partie de la campagne des trois «I»: infiltrer, inculquer, endoctriner.

Ils se faufilent dans une communauté, ils changent ses normes, puis ils lavent les gens en leur faisant croire que les nouvelles normes sont «correctes».

Ce qu'ils ne feront pas, c'est permettre aux téléspectateurs d'accéder à des informations sur le mode de vie gay dangereux et perturbateur, des faits qu'ils essaient de cacher au mieux de leurs capacités:

Néanmoins, l'agenda gay ne s'arrêtera pas là. GLAAD a déjà fait savoir qu'il voulait 20% de tous les personnages à l'écran sont gays ou une partie du spectre LGBTQIA + d'ici 2025, malgré le fait que les gays ne représentent que 1.6% de la population, selon Time Magazine. Cela signifie que les gais et les lesbiennes seront surreprésentés de 12.5 fois la population démographique aux États-Unis.

Bien sûr, même avec les données solides en main, attendez-vous à ce que les Centrists ™ sautent à travers des cerceaux pour défendre la corruption des jeunes occidentaux, car ils défendraient la pédophilie jusqu'à la mort tant que cela signifie ne pas être détesté par les guerriers de la justice sociale ou déploré par les Annuler Cultists cultists.

(Merci pour l'astuce Ennis85)