Ubisoft supprime les «comportements toxiques» et nomme un nouveau responsable de la diversité et de l'inclusion

Diversité Ubisoft

Ubisoft est au cœur de la culture dégénérée du guerrier de la justice sociale qui a ruiné tous les aspects de notre vie éveillée. Comme si vous étiez Liste principale des traîtres d'Amérique n'était pas suffisant, ou si les clones copier-coller de l'entreprise n'étaient pas déjà insupportables, on s'attend à ce qu'ils s'aggravent maintenant qu'ils ont l'intention de «secouer» leur groupe éditorial pour devenir plus «diversifié», et comme ils se concentrent davantage sur la «diversité» et «l'inclusion» en nommant un nouveau responsable de leur division Diversité et Inclusion.

Cette annonce bouleversante est intervenue via un post sur leur site officiel le 2 juillet 2020.

Dans le billet, le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, a expliqué qu'ils ouvriraient une nouvelle division pour traiter les allégations de harcèlement, de discrimination ou d'autres «comportements inappropriés» qui enfreindraient prétendument leur code de conduite équitable.

Ils remanient également le groupe éditorial, comme le souligne Engadget. Il s'agit du groupe responsable de la direction créative de leurs jeux. Selon Guillemot, la refonte consiste à supprimer les «comportements toxiques», écrit…

«Nous ne recherchons pas une solution rapide, mais plutôt un changement structurel chez Ubisoft qui s'aligne pleinement sur nos valeurs - des valeurs qui ne tolèrent pas les comportements toxiques et où chacun se sent en sécurité pour s'exprimer. Nous devons faire tout notre possible pour que personne ne se retrouve plus jamais dans ces situations. Dans cette optique, je mets également en place une série d'initiatives qui serviront de feuille de route pour écouter, apprendre et agir. J'aurai besoin que tout le monde travaille ensemble pour les construire et les mettre en œuvre afin que le respect des autres reste l'un des piliers de la culture d'Ubisoft. "

Ils prévoient de démarrer des sessions d'écoute des employés dans tous leurs sites, tout en nommant un nouveau responsable de la culture du lieu de travail. Lidwine Sauer supervisera la nouvelle division Culture du lieu de travail, car elle créera un «groupe de travail multidisciplinaire international et diversifié».

La pièce de signalisation de la vertu s'achève avec l'écriture de Guillemot…

«Parallèlement, nous créons le nouveau poste de responsable de la diversité et de l'inclusion, qui relèvera directement de moi. Je m'engage à améliorer la diversité au sein de l'organisation, y compris dans toutes nos équipes de direction.

«Ces actions concrètes ne sont que le début de profonds changements à tous les niveaux. Je suis convaincu que tous ensemble, nous allons construire un meilleur Ubisoft pour le bien de tous. »

Ceci est en plus de la current Diversity & Inclusion division ils ont rouvert fin 2018.

Ce n'est pas surprenant étant donné qu'Ubisoft est all-in sur la dégénérescence.

Leur dernier jeu, Hyper Scape, est rempli de hideux POCkers, le genre exact de personnages qu'aucune personne sensée ne voudrait jamais jouer.

(Merci pour l'info confédérée Sun)